Traduction:     

En Español

Carcinome épidermoïde avancé Traitement

Nouvelles Options. Un nouvel espoir.

Environ 95 % des carcinomes épidermoïdes (CSC) de la peau sont détectés tôt, lorsqu'ils sont les plus faciles à traiter et à guérir. Les 5 % restants des cas de CSC ont tellement progressé qu'ils sont beaucoup plus dangereux et difficiles à traiter.

Heureusement, le domaine de l'immunothérapie se développe, offrant aux patients atteints de CSC avancé une nouvelle option pour traiter et gérer la maladie.

La maladie est également connue comme avancée cutané carcinome épidermoïde (cSCC). L'ajout du mot «cutané» l'identifie comme un cancer de la peau et le différencie des carcinomes épidermoïdes qui peuvent survenir dans d'autres régions du corps telles que les muqueuses de la bouche, de la gorge, des poumons ou des régions génitales.

Carcinome épidermoïde avancé aux États-Unis

15,000
décès estimés chaque année

Deux fois plus de personnes meurent de SCC que de mélanome

Qu'est-ce que le SCC avancé ?

Lorsqu'un carcinome épidermoïde de la peau s'est propagé de manière extensive ou agressive, ou a résisté à plusieurs traitements et récidivé à plusieurs reprises, il est considéré comme avancé.

Ces tumeurs comprennent :

  • SCC localement avancé : Tumeurs de grande taille ou ayant pénétré profondément dans les tissus, les muscles ou les nerfs sous-jacents. Ces CSC peuvent défigurer et/ou compromettre ces structures sous-jacentes.
  • CSC métastatique : Tumeurs qui se sont propagées au-delà de l'emplacement d'origine vers d'autres parties du corps. Ces CSC peuvent mettre la vie en danger.

Si vous avez reçu un diagnostic de SCC avancé, votre médecin peut recommander une évaluation par une équipe multidisciplinaire pour explorer les options de traitement. L'équipe peut inclure votre dermatologue et/ou chirurgien de Mohs, ainsi que des médecins et chirurgiens d'autres spécialités. En fait, il existe de nouveaux outils, y compris tests génomiques, qui aident les dermatologues à prendre des décisions plus éclairées pour améliorer les résultats de santé et l'expérience des patientsAprès la chirurgie pour enlever la tumeur et, si nécessaire en raison de métastases, les ganglions lymphatiques locaux, les options peuvent inclure une combinaison de traitements, en fonction de la complexité de la maladie et de votre état de santé général. Le régime peut inclure :

Chirurgie excisionnelle

Comment ça marche

À l'aide d'un scalpel, le chirurgien enlève toute la tumeur avec une «marge de sécurité» de tissu normal environnant. La marge de peau normale retirée dépend de l'épaisseur et de l'emplacement de la tumeur.

En règle générale, le patient rentre chez lui après la chirurgie et la tumeur excisée va au laboratoire. Si le laboratoire trouve par la suite des cellules cancéreuses au-delà des marges, le patient devra peut-être revenir pour une nouvelle intervention chirurgicale jusqu'à ce que les marges soient sans cancer. Si le cancer est avancé, d'autres traitements complémentaires (adjuvants) sont souvent recommandés.

Quand il est utilisé

Pour les petits CSC précoces qui ne se sont pas propagés, la chirurgie excisionnelle est souvent le seul traitement requis. Pour les CSC avancés, le médecin recommandera très probablement des traitements supplémentaires après l'ablation de la tumeur.

Chirurgie de Mohs

Comment ça marche

Chirurgie de Mohs est généralement réalisée au cours d'une seule visite, en plusieurs étapes. Le chirurgien enlève une couche de tissu sur le site de la tumeur et examine les cellules de la peau au microscope dans un laboratoire sur place, pendant que le patient attend. Si des cellules cancéreuses restent à l'une des marges, le chirurgien enlève une autre couche de tissu de la zone précise où les cellules SCC ont été trouvées. Le médecin répète ce processus jusqu'à ce qu'il ne reste plus de cellules cancéreuses.

Quand il est utilisé

La chirurgie de Mohs est la technique la plus efficace pour enlever les SCC précoces et est également utilisé pour les tumeurs SCC qui ont récidivé, sont grandes ou se développent rapidement ou ont des bords indistincts. Il est souvent recommandé pour les CSC situés dans de petites zones cosmétiquement ou fonctionnellement importantes autour des yeux, du nez, des lèvres, des oreilles, du cuir chevelu, des doigts, des orteils ou des organes génitaux. Mohs est également utilisé pour les SCC qui ont récidivé, et pour les tumeurs qui sont grandes ou qui se développent rapidement, ainsi que celles avec des bords indistincts. Avoir plus détails sur la chirurgie de Mohs ici.

Radiothérapie

Comment ça marche

Le médecin utilise des faisceaux de rayons X à faible énergie pour détruire la tumeur, sans avoir besoin de couper ou d'anesthésie. La destruction de la tumeur peut nécessiter plusieurs traitements sur quelques semaines ou un traitement quotidien pendant une durée déterminée.

Quand il est utilisé

La radiothérapie est principalement utilisée pour les CSC difficiles à traiter chirurgicalement et chez les patients âgés ou en mauvaise santé pour lesquels la chirurgie n'est pas conseillée. Dans certains cas de CSC avancé, la radiothérapie peut être utilisée après la chirurgie ou en combinaison avec d'autres traitements. Il peut être utilisé pour réduire la taille de la tumeur afin que les immunothérapies puissent fonctionner plus efficacement, et il peut lui-même offrir des avantages immunothérapeutiques systémiques.

immunothérapie

Aperçu du traitement

En septembre 2018, après des essais cliniques réussis, l'immunothérapie, cémiplimab-rwlc (Libtayo®), est devenu le premier médicament de toute sorte à être approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour le traitement des patients atteints de certaines formes de carcinome épidermoïde cutané avancé.

En juin 2020, le pembrolizumab (Keytruda®) a été approuvé par la FDA pour le traitement du SCC récurrent ou métastatique qui ne peut être guéri par radiothérapie ou chirurgie. En juillet 2021, la FDA a élargi cette approbation pour inclure le SCC qui est localement avancé et non curable par radiothérapie ou chirurgie.

Comment ça marche

Le cémiplimab et le pembrolizumab sont tous deux des thérapies de blocage des points de contrôle, un type d'immunothérapie qui agit en exploitant la puissance du système immunitaire pour combattre le cancer.

Dans des conditions normales, le système immunitaire utilise des points de contrôle, qui sont des molécules qui suppriment la production de lymphocytes T, les globules blancs qui aident à protéger le corps contre les infections. Ces points de contrôle empêchent les cellules T de surproduire et d'attaquer les cellules normales du corps. Cependant, les cellules cancéreuses ont la capacité de maintenir ces points de contrôle actifs, supprimant le système immunitaire afin que le cancer puisse se développer et prospérer. Le cémiplimab et le pembrolizumab empêchent tous deux un point de contrôle particulier appelé PD-1 de fonctionner, de sorte que le système immunitaire peut libérer des quantités massives de lymphocytes T pour attaquer et tuer les cellules cancéreuses.

En savoir plus sur cémiplimab et pembrolizumab.

Quand il est utilisé

Le cémiplimab est utilisé pour traiter les patients atteints d'un CSC qui s'est propagé au-delà du site tumoral primaire et les patients atteints d'un CSC localement avancé et inopérable qui ne sont pas candidats à la chirurgie ou à la radiothérapie. De même, le pembrolizumab est utilisé pour traiter les patients atteints de CSC récurrent, métastatique ou localement avancé qui ne sont pas candidats à la chirurgie ou à la radiothérapie.

N'ignorez jamais une croissance suspecte!

Parfois, les CSC deviennent avancés parce qu'un patient ne consulte pas un médecin pour une croissance suspecte ou décide de ne pas l'ablation chirurgicale. Négliger toute lésion nouvelle ou changeante sur votre peau peut s'avérer dangereux. En cas de doute, faites-le vérifier.

Commenté par: 
Elizabeth K. Hale, MD,
C.William Hanke, MD

Dernière mise à jour: Janvier 2022

Note: Les informations contenues sur ce site Web sont médicalement vérifiées et factuellement exactes. Il est destiné à des fins éducatives uniquement. Les informations sur le traitement sur cette page ne constituent pas une recommandation ou une approbation d'un médicament, d'un appareil ou d'un traitement, et ne suggèrent pas non plus qu'un médicament, un appareil ou un traitement est sûr ou efficace pour vous. Si vous avez des questions sur les traitements contre le cancer de la peau, veuillez en parler à votre fournisseur de soins de santé.

Cette section rendue possible grâce au soutien de

Regeneron
Château Biosciences Logo
Faitre un don
Trouver un dermatologue

Produits recommandés